Le design d'exposition: une expertise québécoisePublié le 10 janvier 2018

Firmes internationales, esprits créatifs et événements hors norme : plusieurs designers québécois conçoivent des expériences culturelles qui font courir les foules ici et ailleurs. Notre journaliste, qui a lui-même travaillé au développement de contenu de quelques expositions, est allé à la rencontre de six Montréalais pour jaser musées, plaisir et design industriel. Tour d’horizon.

Lunettes rondes, toujours en Converse, sourire en coin : Yves Mayrand n’a pas le profil sérieux du président d’entreprise. Pourtant, il dirige GSM Project, spécialisée dans le design d’exposition. La compagnie multiplie les projets en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique du Nord et en Europe, mais aussi dans la région d’Ottawa, où elle développe quatre expositions lancées en 2017. Fondée par le designer Jacques Guillon en 1958, GSM Project est aujourd’hui détenue en partie par XPND Capital, la firme d’investissement d’Alexandre Taillefer. Sur son site Web, on rappelle fièrement que c’est la première boîte de design pluridisciplinaire au Canada. Signe de sa longévité, GSM a d’ailleurs créé des expositions et des environnements pour Expo 67.

Malgré sa dégaine de personnage de bande dessinée pince-sans-rire, Yves Mayrand est l’un des designers d’exposition les plus en vue au Québec – il œuvre dans le domaine depuis trente-cinq ans. Ce drop out du programme de design du Cégep de Sherbrooke a fait toute sa carrière chez GSM, devenant actionnaire à vingt-cinq ans.

« Il y a deux types de designers d’exposition : ceux qui font de la scénographie et de la mise en page de textes d’exposition, et les autres, qui tentent de transmettre le contenu avec des émotions. On ne peut pas être seulement didactique »
— Yves Mayrand —
Président, GSM Project

« Il y a deux types de designers d’exposition : ceux qui font de la scénographie et de la mise en page de textes d’exposition, et les autres, qui tentent de...LIRE LA SUITE...


Retour aux nouvelles