Le Sommet Mondial du Design (SMD) : une rencontre mémorable et des retombées bénéfiques à venirPublié le 1 novembre 2017

Hier, à Montréal, a eu lieu la cérémonie de clôture de la première Rencontre du Sommet du Design. Un événement qui aura marqué les cœurs et les esprits de tous les participants grâce à la signature de la première Déclaration de Montréal sur le design, recelant de nombreuses autres concrétisations historiques.

Pour la première fois, des représentants d’organismes internationaux de grande importance, incluant des designers, architectes, urbanistes et architectes paysagistes, ont étroitement collaboré afin de présenter une position commune sur l’utilisation du design. Cette prise de position avait pour objectif d’affronter, avec confiance, les défis internationaux colossaux à venir, en matière économique, sociale, environnementale et culturelle. Cette consolidation des forces vives du design a persuadé plusieurs agences internationales de participer à cette rencontre : l’UNESCO, ONU-Habitat et le PNUE, pour ne nommer que celles-là.

Résultant de cette rencontre, la première Déclaration de Montréal sur le design constituera désormais la pierre d’assise pour construire le futur : un document référentiel sur lequel tous les participants pourront s’appuyer. Ce texte est un outil exceptionnel qui met en lumière toute la force et l’efficacité du design quand celui-ci se concentre sur l’amélioration de la qualité de vie des populations, en proposant des solutions concrètes aux problèmes actuels.

La Déclaration de Montréal sur le design : ce qu’elle contient
En plus d’exprimer une vision commune du rôle essentiel du design et de l’importante responsabilité des designers, tout en affirmant la contribution fondamentale du design pour concevoir un avenir meilleur, la Déclaration de Montréal sur les’articule autour de 8 affirmations bien précises : le Design est un moteur d’innovation, de compétitivité, de croissance, de développement, d’efficience et de prospérité; le Design est un facteur de développement de solutions durables pour les hommes et un soutien à la planète; le Design est l’expression de la culture; le Design ajoute de la valeur à la technologie; le Design facilite le changement; le Design contribue à rendre les villes intelligentes en permettant une meilleure communication, une meilleure qualité de vie et des communautés locales plus prospères; le Design aborde la résilience et la gestion des risques et le Design favorise le développement des PME en général et des industries créatives en particulier.

Cette première Déclaration propose également des actions concrètes et ciblées. Ces interventions reposent sur le fait que le leadership dans le domaine du design est une clé pour apporter des solutions permanentes et que la mise en œuvre de méthodologies de design contribue grandement à un avenir durable. La Déclaration de Montréal sur le design propose 9 actions : la promotion du design, le développement d’indicateurs de design, le développement de politiques de design, l’élaboration de normes de design, le perfectionnement de l’enseignement du design, le design réactif, le design responsable, le design vigilant et finalement, la reconnaissance de la valeur du design par tous les acteurs de la société civile.

De plus, un total de 20 projets,parfaitement alignés aux ambitions de la Déclaration, sont proposés pour répondre aux actions. Un processus sera ainsi instauré pour identifier les projets à lancer ainsi que leur trajectoire d’implantation. Les projets seront réalisés par des regroupements de participants intéressés, en association avec des partenaires et des commanditaires. Les résultats seront partagés et présentés lors de réunions et événements à venir.

La Rencontre du Sommet du Design : ce qu’ils ont dit
« Au comité directeur de l’organisation du Sommet Mondial du Design, nous examinons des moyens d’améliorer de façon radicale l’expérience qu’ont les gens par rapport aux espaces que nous concevons… puisque la qualité de l’environnement est directement proportionnelle à la qualité de vie. Il s’agit d’une équation aussi simple qu’incontestable » nous explique Kathryn Moore, présidente de l’Association internationale des architectes paysagistes (IFLA).

Regitze Marianne Hess, conseillère spéciale pour la Fédération internationale pour l’habitation, l’urbanisme et l’aménagement du territoire (FIHUAT), confirme l’impact immédiat qu’aura la Rencontre du Sommet du Design : « Pour la FIHUAT, les objectifs de design permanent sont indissociables des objectifs de développement tels que décrits par les Nations-Unies dans leur Programme 2030 portant sur le développement durable. Nous voyons les solutions de design comme faisant partie intégrante des solutions urbaines ».

David Grossman, président du Conseil international du design (ico-D) appuie avec enthousiasme les propos de sa collègue : « La Rencontre et la Déclaration auront un impact sur tous les designers, architectes et planificateurs professionnels en service ou en devenir. Et le tout trouvera sa pertinence auprès des milieux d’affaires, gouvernementaux, éducationnels et des populations en général partout dans le monde ».

Marie-Claude Parenteau-Lebeuf, présidente du conseil d’administration de l’Organisation du Sommet Mondial du Design (SMD) – partenaire-fondateur et organisateur de l’événement – « Cette rencontre aura permis de lancer un message clair aux instances politiques, aux décideurs, ainsi qu’un signal que la communauté internationale du design est unie derrière des intentions concrètes. »

Alain Dufour, Secrétaire Général de la Rencontre du Sommet du Design – « Après 9 ans de travail intense et des rencontres avec des centaines de personnes partout au monde, nous sommes fiers de voir ce mouvement d’architectes, designers, architectes paysagistes et urbanistes, passer à l’action pour concevoir un monde meilleur ».

La Rencontre du Sommet du Design fut la première rencontre internationale entre les différentes disciplines du design consolidées et les agences économiques, sociales, environnementales et culturelles visant l’utilisation de la puissance du design pour le bien commun. Une initiative qui aura des répercussions manifestes au cours des prochaines années, et même durant les prochaines décennies.

À propos du Sommet Mondial du Design (SMD)
La Rencontre du Sommet du Design est un élément du Sommet Mondial du Design qui s’est déroulé à Montréal du 16 au 24 octobre, au Palais des Congrès de Montréal, où se sont tenus un Congrès et une Expo.
Pierre-Alain Gariépy, président et directeur général de l’Organisation du Sommet Mondial du Design (SMD), partenaire-fondateur et organisateur de l’événement : « Le Sommet Mondial du Design, avec plus de 650 conférenciers-vedettes et conférenciers, son Congrès comptant plus de 500 présentations et son Expo réunissant plus de 350 exposants, constitue un excellent début, très prometteur pour l’avenir. Mission accomplie! »


Retour aux nouvelles