Retour PRIX ADIQ | Projet ALOPublié le 6 novembre 2019

Le projet ALO d'Ariane Lessard a remporté le Prix ADIQ 2019 de l'Université de Montréal.

ALO est un sac de protection et transport des effets personnels en milieu aquatique.

Doit-on aller se baigner en laissant ses effets personnels sans surveillance, ou assigner quelqu’un pour surveiller ?

La plage est un milieu associé à la détente et au plaisir. Toutefois, par la crainte d’abîmer, de perdre ou de se faire voler ses effets personnels essentiels, c'est l'expérience contraire qui est vécue. En effet, 1 personne sur 12 avoue s’être fait voler et 30 % affirment avoir déjà abîmé un objet délicat à la plage.

ALO est un produit en deux parties, submersible et étanche, de protection et transport des effets personnels essentiels pour un contexte de voyage ou de loisir centré autour de l’eau.

Un contenant de polypropylène semi-rigide protège les objets du sable, de l’eau et des chocs. Il peut facilement contenir cartes d’identité, passeports, médicaments, clé électronique, téléphone cellulaire et lunette de vue.

Conçu ergonomiquement avec la courbe et les mouvements dorsaux, il se range dans un sac en néoprène dont la bretelle unique, placée au centre du dos pour davantage de stabilité et confort, facilite la natation.

La tenue du sac sur le corps et l’ajustabilité sont assurées par des élastiques et une attache rapide Fidlock.

Unisexe et de sémantique sport-mode, ALO se porte à l’avant ou à l’arrière et se tient à la verticale par lui-même lorsque placé au sol. Compact et léger, il s’utilise lors des festivals, randonnées, sorties aux glissages d’eau, en motomarine et évidemment à la plage.


Retour aux nouvelles