ZOOM gagnant incubADIQ | Coup de coeur professionnelsPublié le 18 septembre 2018

Dans la cadre de la 2ème édition du Concours incubADIQ, plusieurs projets étudiants se sont démarqués, d'une part, par les votes des professionnels , et d'autre part, par le vote du grand public . 

Dans la catégorie PRIX INCUBADIQ choisis par les professionnels, le projet COUP DE COEUR, décerné à Anne-Marie Larocque et Sébastien Savoie pour leur projet SAM.

Ayant un intérêt commun pour le domaine alimentaire et pour le design centré sur l'usager, Anne-Marie et Sébastien ont choisi un champ d'intervention qui conjugue l'alimentation et le domaine médical. Leur aventure a commencé par le désir d'améliorer le quotidien de ceux aux prises avec des allergies graves présentant des risques d'anaphylaxie. Passionnés par le design humanisant, ils ont toujours comme objectif de mettre de l'avant l'utilisateur dans un univers où ce dernier est éloigné du processus de création.

Le transport des auto-injecteurs
L'anaphylaxie est une réaction allergique grave potentiellement mortelle. Les allergologues canadiens recommandent que l'auto-injecteur d'épinéphrine en soit le traitement de première ligne. il est par conséquent essentiel pour une personne à risque de réaction grave d'avoir en tout temps une ou plusieurs doses d'épinéphrine. Toutefois, la mauvaise compréhension du dispositif (les instructions, la sémantique) soulève des problèmes quant à son utilisation et pour la sécurité des usagers. La dimension du seul dispositif actuellement disponible sur le marché, EpiPen, peut rendre son transport contraignant et dissuade souvent les usagers à l'avoir avec eux en tout temps. L'auto-injecteur est donc souvent laissé derrière.

Le produit
Une approche holistique
Le Projet Sam agit sur deux fronts. Le premier est un auto-injecteur d'épinéphrine dont la forme intuitive et le graphisme accessible préviennent les erreurs d'utilisation. L'auto-injecteur Sam a été conçu pour être uhn compagnon pratique, par sa forme compacte facilitant son transport. Il est démontable et se compose d'une section rechargeable réduisant ainsi au minimum les déchets biomédicaux. Le deuxième front et la création d'un plan d'implantation des auto-injecteurs d'épinéphrine dans les commerces et les lieux publics. Cette action de responsabilisation sociale a pour objectif d'offrir des lieux publics plus sécuritaires pour ceux qui sont à risque de choc anaphylactique. La création d'une trousse de secours adaptée pour les auto-injecteurs d'épinéphrine permet d'abord de rendre accessible les auto- injecteurs d'épinéphrine en tout temps. La trousse accompagne et guide ensuite l'usager dans l'administration des soins adéquats avant, pendant et après le choc anaphylactique.

Notre démarche
Une vision globale des enjeux
Le marché des auto-injecteurs d'épinéphrine est dominé par EpiPen qui, depuis les dix dernières années a apporté peu de changements notables quant à son design. Grâce à de nombreuses enquêtes réalisées par l'équipe de design, les habitudes de vie les attentes et les préférences des usagers ont teinté la démarche exploratoire de design du projet. Voulant redéfinir le cadre humain derrière l'auto-injecteur, une vision globale des enjeux du système de produits et services a permis d'intervenir tant sur la distribution et l'utilisation que sur la fin de vie des auto-injecteurs.

Démarche entrepreneuriale
Une approche évolutive
Le Projet Sam, est un organisme à but non lucratif militant ayant comme objectif d'abolir les cloisons entre le fabricant et l'usager dans la soumission de projets alternatifs réalisables à moindre coût et ce, malgré les difficultés à percer le marché dues aux barrières à l'entrée couramment engendrées par les géants pharmaceutiques. Il vise, à court terme à créer une mobilisation sociale afin de faire prendre conscience aux usagers directs et indirects des auto-injecteurs d'épinéphrine de l'utilité d'un dispositif d'un dispositif plus adapté au quotidien ainsi que l'importance d'une accessibilité plus souple à l'épinéphrine. À long terme, le Projet Sam souhaite collaborer avec différents organismes et gouvernements pour valoriser la mise en fonction d'un service d'intégration public des auto-injecteurs d'épinéphrine pour rendre ces lieux plus sécuritaires de manière à ce que la responsabisation et la prévention deviennent un bien collectif.






Retour aux nouvelles